qui suis-je ?...la petite curieuse

Sommaire du site PIXIS

-

tas de vieux os
(généalogie)

l'établi du scribe
(jeux de mots)


Ollières
(village du Livradois,
en Auvergne )

regards pixisiens
(nez en l'air
& coups de coeur)

vent d'ailleurs
(les liens de Pixis)

no comment
(étrangetés)

blog pixisien
(échanges, discussions,
remarques, commentaires)

 

icône pour retourner à l'accueil de la page "Ollières" Saint Martin d'Ollières

ses HAMEAUX et son BOURG

 

Voici une présentation géographique des hameaux et du bourg qui composent la commune de Saint-Martin-d'Ollières. Ils sont classés par ordre alphabétique et le tableau est suivi d'une carte géographique pour mieux les visualiser.

Auliat

A 3km200 au nord-est du bourg, un peu à l'écart, sur la route de St Germain l'Herm, après avoir traversé Ribeyre.

C'est à partir de 1931 que sa population diminue beaucoup. En 1990 il n'y avait plus que deux personnes âgées.

Charial (Le)
(photo)

Ce village est à 1 km à l'ouest du bourg. Le chemin qui y mène se trouve à la sortie d'Ollières, en direction de Champagnat-le-Jeune.

Au recensement de 1841 ses habitants sont mêlés à ceux d'Estroupiat, ce qui fait que cette année-là n'a pu être prise en compte pour les deux villages.

Estroupiat

Se trouve à 2 km avant le bourg (à son sud-est), en retrait de la route d'Auzon.
Au XVIIe siècle on peut lire "Estropiat".

Au recensement de 1841, mélange avec Le Charial comme dit ci-dessus.

Labrot

Est indiqué sur la carte comme "La Broue" (Rnes).
Ce n'est plus aujourd'hui qu'une ruine à peine visible, située à l'écart des routes sur une coursière allant du Charial à Riol.

1846 est la seule année où ce lieu-dit apparaît dans les recensements et est signalé comme habité : une famille y vit alors, composée de 6 personnes.
(Remarque à propos de Labrot/La Roche)

Lorbagnat

Certains anciens disent qu'il s'appelle aussi "derrière le moulin" et est situé sous Riol. Mais sans doute font-ils une confusion, car dans son étude approfondie sur son village et ses lieux-dits, Roger Richard le situe hors du périmètre de Riol : ""l'hort bagnat" (le jardin baigné) qui est le nom de la maison isolée sur le bord de la route d'Auzon, juste au nord du Rodier, au départ de la coursière d'Estropias" (p. 269)

Seuls les recensements de 1861 à 1906 relèvent des habitants.

Malaure

Ce hameau est situé au sud-est du bourg, à 3km200 au bord de la route qui mène à St Hilaire.
Il y avait un moulin, racheté dans la fin des années 1980 par des hollandais.

Mozel (Le)

Situé à 3km400 au sud d'Ollières, sur la droite de la route en direction de Chassignoles, un peu en retrait.

En 1990, un seul habitant.
Autrefois, à l'extrémité du village un lieu-dit était habité : La Roche mais depuis 1906 ses habitants ont été décomptés avec ceux du Mozel.

Ollières (photo)

Il s'agit du bourg de la commune. C'est le village le plus habité. Mais la population de l'ensemble des autres villages a toujours été plus importante

Prunerette (La)

Ce village est partagé par la route de Chassignoles, à 2km400 au sud-est du bourg

Une dizaine de personnes y habitaient encore en 1990.

Réal (Le)

Situé lui-aussi sur la route de Chassignoles, après La Prunerette, à 3km300 du bourg.

En 1990, sept personnes y habitaient encore.

Ribeyre (La)

Hameau situé à 500 mètres à peine du bourg, sur la route de St Germain l'Herm

A partir de 1982, les habitants de Ribeyre sont recensés avec ceux du bourg.

Riol

Son patronyme s'est écrit autrefois également "Riolles" et "Riols".
Bien caché au milieu des sapins, à 2km800 au sud-ouest du bourg, il se situe à l'écart de la route de St Hilaire par laquelle on y accède. Mais depuis la route d'Auzon, l'on voit très bien sa position le long de la crête de la colline.
Au XIXe, il avait sa propre école.

Ce village a toujours été le plus important en population après le bourg.

Roche (La)

Ce lieu-dit est situé à l'extrémité du village du Mozel.
Il correspond à la dernière maison du "Mozel"

Ses habitants ont été "mêlés" à ceux du Mozel à partir du recensement de 1906. Signalé depuis 1851 dans les recensements, il est toujours habité en 1990 : trois personnes y demeurent. (retour au Mozel)
(Remarque à propos de Labrot/La Roche)

Rodier (Le

Les ruines qui en restent sont blotties au creux de deux collines : sur l'une se situe Riol, sur l'autre passe la route d'Auzon.
Les lieux ont pourtant connu diverses activités économiques : un moulin, des mines, bien que jamais très habités.

La dernière maison habitée est signalée en 1954

Soulages

C'est à proximité de ce village que se trouvait autrefois l'église de St Martin.
Situé à 3km600 à l'ouest d'Ollières, il est le village le plus éloigné du gourg, très à l'écart de la route de Chassignoles.

En 1990, 8 personnes y demeuraient en permanence.

Carte pour visualiser leur disposition géographique

Le bourg et ses hameaux
cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle



Graphiques sur l'évolution du nombre d'habitants par hameau

Ceci est un extrait de l'étude démographique 1790/1990 réalisée mais qu'il m'a paru intéressant de remettre ici.


LA ROCHE / LABROT

Entre 1843 et 1876 des relevés effectués dans les registres d'état-civil

NOTES


MAJ samedi 14 avril, 2007

Merci de passer par le blog...