qui suis-je ?...la petite curieuse

Sommaire du site PIXIS

-

tas de vieux os
(généalogie)

l'établi du scribe
(jeux de mots)


Ollières
(village du Livradois,
en Auvergne )

regards pixisiens
(le nez en l'air
& coups de coeur)

vent d'ailleurs
(les liens de Pixis)

no comment
(étrangetés)

blog pixisien
(échanges, discussions,
remarques, commentaires)

 

icône pour retourner à l'accueil de la page "Ollières" Saint Martin d'Ollières

ETUDE DEMOGRAPHIQUE 1790 -1990

(actualisée jusqu'en 2004, date du dernier recensement)

 

J'ai réalisé fin 1990 une étude démographique de 1790 à 1990 sur Saint Martin d'Ollières qui montre le déclin terrible de ce petit coin de terre.
Déposée à la Bibliothèque municipale & interuniversitaire de Clermont-Ferrand, j'ai pensé intéressant de la mettre ici à la disposition de tous.

 

étude
population entre
1790 et 2004

comparaison
avec d'autres
communes avoisinantes

présentation des lieux

Auzon,
Chassignoles,
Saint Hilaire
(en Haute-Loire)
et
Valz sous Chateauneuf
(Puy-de-Dôme)

étude sur
l'évolution des villages
1790 / 1990

 

Pourquoi une étude démographique sur Saint Martin d'Ollières ?

Passionnée par la généalogie, j'ai remonté le temps pour retrouver trace de mes ancêtres.
Mais une simple liste de noms n'offre aucun intérêt. Très vite, la généalogie entraîne dans une recherche beaucoup plus large, qui touche à la sociologie, l'histoire et la démographie.

C'est ainsi que j'ai voulu retrouver tous les voisins de mes ancêtres du XIXe siècle qui vivaient dans les hameaux du CHARIAL et d'ESTROUPIAT. Leur trace était dans les listes nominatives des recensements de la commune.
De là m'est venue l'idée d'étudier les chiffres de la population de ces hameaux, puis de les replacer dans le cadre de la commune.

D'autre part, frappée par la différence entre le nombre d'habitants en 1872 et celui que je connaissais issu du recensement de 1982, j'ai voulu connaître la vitesse avec laquelle la chute s'était faite.

D'une curiosité à une autre, j'ai ainsi été amenée à déborder du cadre que je m'étais fixé au départ, et à noter toutes les données brutes que vous trouverez dans les pages suivantes, pensant que cela intéresserait tous ceux qui aiment ce petit coin d'Auvergne.

Je ne suis pas démographe et mes commentaires n'ont pas valeur de spécialiste ; mon but est simplement de refléter l'évolution de la situation sur deux siècles.

présentation des lieux

A la frontière du Puy-de-Dôme et de la Haute-Loire, Saint-Martin-d'Ollières se décompose en un bourg, communément appelé "Ollières" et les hameaux composant la commune se partagent une superficie de 1.447 hectares. La densité de la population est de 12 habitants au km² (3).

De 1790 à aujourd'hui, presque tous les hameaux ont perduré (voir le chapitre consacré aux villages pour un descriptif propre à chacun).
Tous ces hameaux ne sont guère éloignés du bourg, ce qui n'est pas le cas partout : dans la commune de SAINT-JEAN-SAINT GERVAIS (4), les hameaux sont parfois distants de plus de 6 kilomètres du bourg.

Conventions et chronologie en matière de recensement

Sous l'Ancien Régime, les dénombrements fournissaient "l'effectif de la population - souvent par catégories - dans un but fiscal, militaire, religieux ou administratif" (5), sans régularité précise car peu appréciés de la population.

A partir de 1789, des hommes comme LAVOISIER défendent l'importance d'une meilleure connaissance de la Nation (6).

Et lorsque les hommes de la Révolution transforment l'état religieux des registres de baptèmes et de décès en Etat civil, ils complètent ainsi leur prise en main du pouvoir de décompte des hommes, rendu nécessaire par les difficultés que traverse alors le pays : défense du territoire, subsistance des populations et nouvelle administration (7).

Dès 1790, un recensement est ordonné par le "Comité de Division" (du territoire) (8). C'est le seul recensement publié de la période révolutionnaire qui en connut un certain nombre, rendant paysans et bourgeois méfiants, d'où des résultats faussés par des réponses "altérées" (9)

Les suivants n'en méritent pas vraiment le nom, car les effectifs cités résultent de simples évaluations, la plupart des comunes n'ayant pas établi de listes nominatives (10) ; en 1801, les préfets n'ont pas d'instructions précises autres que celle de fournir l'effectif global de la population par département (11).

En matière d'organisation, le "Bureau des Statistiques" créé par Napoléon en 1800 (12) est perçu par les notables comme un fruit de l'idéologie jacobine et péréclite dès 1812 pour être supprimé sous la Restauration (13).

Ceci explique qu'entre 1806 et 1831, il n'y ait pas de recensements nationaux proprement dits : Quant à celui de 1831, les modalités sont encore laissées aux préfets, même si l'organisation est conçue au niveau national.

1790
Premier recensement post-révolutionnaire et le seul à être publié avant celui de 1801
1801
Objectif fixé aux préfets : "fournir l'effectif global de la population par département"
1806
Jacques et Michel Dupâquier l'estiment être "le meilleur de la période" car pour la première fois c'est la population légale et non la population présente qui est recensée (14)
1811
1816
1821
1826
les relevés existants (1811, 1816, 1821 et 1826) n'ont pas plus de valeur que celui de 1801 (15)
1831
Les modalités sont encore laissées aux préfets, mais l'organisation est conçue au niveau national (16)
1836

date importante par la création d'un modèle unique de liste nominative par famille pour toute la France. la population légale est prise en compte, et non la population présente.
La définition du ménage est donnée :

"ensemble des personnes habitant et vivant sous le même toit et sous la direction d'un même chef" (17).

"Ce recensement semble de bonne qualité" commentent J. et M. Dupâquier.

1841
Il distingue les personnes domiciliées (population légale) et la population flottante (non domiciliée dans la commune (18).
Cette population flottante comprend :
. les corps de troupe,
. les élèves des collèges,
. les communautés religieuses,
. les pensionnaires des asiles...
1846
Il est encore meilleur, car il note désormais l'âge et la profession
1851
On associe la population au recensement : le chef de famille doit lui-même donner les renseignements individuels à l'agent recenseur.
1866
Les illettrés sont décomptés
1876
Le bulletin individuel est créé.
1881
Le recensement est effectué à jour fixe. Les familles ont quelques jours pour remplir les fiches.
La population légale est distinguée de la population présente.
1896
Première expérience de centralisation du dépouillement et développement des statistiques sur la population active.
1901

Homogénéisation des résultats permettant des comparaisons plus fiables ca les modes de collecte et d'exploitation sont fondés sur des nomenclatures explicites et les résultats sont tous centralisés à Paris.
Ce n'est plus l'âge mais la date de naissance qui est indiquée.

1911
L'année de mariage est demandée.
1921
L'âge des enfants est précisé.
A la Libération
La périodicité quinquennale est abandonnée.
1962
Les données sont mises sur ordinateur.
Nouveau mode de calcul : on ne prend que la population résidente.

Si tous essaient d'améliorer le précédent, chacun d'eux reflètent le souci particulier de la période où il a lieu, développant ainsi des renseignements sur les professions, la religion, l'illettrisme, le logement...

Depuis cette étude 1790 - 1990, deux changements importants :

1999

Premier recensement prévu pour un archivage électronique

2004

Réorganisation du rythme des recensements : ils ne seront plus quinquennaux sur l'ensemble du territoire mais annuels sur une partie des habitants (19)

Administration en charge des recensements

Sous la dénomination d'"administration", j'ai simplifié l'appellation des différents organismes d'Etat regroupant les chiffres des recensements.

En effet, l'historique de ces services est complexe : ils sont tantôt rattachés au Ministère de l'Intérieur, tantôt au Ministère du Travail (1871/1906), ou encore à la Présidence du Conseil (1930/1936), pour être aujourd'huii rattachés au Ministère des Finances.

Actuellement, c'est l'I.N.S.E.E. (Institut national de la statistique et des études économiques) qui a la charge de réaliser les recensements de la population française depuis sa création en 1946. ceci parmi bien d'autres activités statistiques.

Pour compulser les documents, voici les lieux ressources possibles :

==> la mairie du lieu
==> l'Insee régional
==> les archives départementales, série 6M


Relevés des recensements de Saint Martin d'Ollières

Globalement, depuis 1790 jusqu'à 1990, l'évolution de la population de la commune représente une baisse de -80,11 %

Il est difficile de tirer un enseignement de la courbe d'évolution de la population, car jusqu'en 1872 la progression est en dents de scie : les seize années écoulées entre 1856 et 1872 sont porteurs des pourcentages extrêmes. Ainsi,
==> la meilleure période va seulement jusqu'en 1861, année où l'on note une hausse est de 14,14 %
==> cette augmentation est effacée dès le recensement suivant en 1866, où la baisse de population est alors la plus forte que la commune connaisse en l'espace de 5 ans : - 18,38 % ce qui représente une diminution de 182 personnes.

A partir de 1876, la chute est systématique. Elle représente en 124 ans (1876/1990) - 78,13 %. Cette baisse se décompose ainsi :

1876 / 1946
soit 70 ans
diminution de - 52 % de la population
1946 / 1990
soit 45 ans
diminution de - 54 % de la population


Des tranches de 15 ans permettent d'affiner l'évolution de cette dernière période

1946 / 1962 - 21,02 % = - 78 personnes
1962 / 1975 - 31,05 % = - 91 personnes
1975 / 1990 - 16,33 % = - 33 personnes.


La chute semble donc en perte de vitesse. Espérons que la commune gardera suffisamment d'habitants pour pouvoir maintenir une certaine synergie et assurer ainsi sa survie.

SMO : stats population 1790-1990

losanges ==> tous les habitants de St M. d'O.
rectangles ==> total .des habitants du bourg
croix ==> total des habitants des villages

Voici les relevés qui correspondent à ce graphique recensement par recensement.
Le chiffre total des habitants de la commune qui y est indiqué est celui retenu par l'administration, malgré une différence - parfois légère, parfois nette - avec celui fourni par la liste de recensement
(d'où la différence entre le total des habitants et le total bourg+village) ; ceci pour garder une homogénéité des chiffres. Mais la différence, lorsqu'elle a lieu, est toujours signalée.

relevés des recensements

année
total hab.
dont
variation
évolution
observations
sources
bourg
village
1790
850
-
-
-
-
surestimation problable mais chiffre retenu car "officiel" (20) - AD 63 L 4360
- R. Roche, op. cité p. 43
- N. Ordinaire, op. cité p.167
1796
466
Je n'ai pas pris en compte ce recensement. Comme me le faisait remarquer R. Roche, cette invraisemblance de taille prouve qu'on avait minoré les chiffres et cherché à égaliser le rapport habitant/biens matériels : il y a plus de veaux que de vaches !!
- R. Roche, op. cité
1803
806
-
-
- 44
- 5,17 %
Il s'agit de la population de l'an XI, qui correspond globalement à l'année 1803" commente A. Poitrineau. C'est une baisse notable mais qui ne correspond sans doute pas à la réalité, d'autant qu'en 1796 le chiffre relevé est de 466 ! - N. Ordinaire, op. cité p.107
- R. Richard, op. cité p. 167
1806
840
-
-
+ 34
+ 4,04 %
Pas de détail sur le bourg, ni sur les villages - Population des communes de 1806 à 1954
1821
843
-
-
+ 03
+ 0,35 %
Pas de détail sur le bourg, ni sur les villages - Population des communes de 1806 à 1954
1826
828
-
-
- 15
- 1,77 %
Ce chiffre n'est pas le même que celui fourni par la Mairie avec la liste des habitants, qui est de 843, identique à 1821.
Pas de détail sur le bourg, ni sur les villages
- Population des communes de 1806 à 1954
1831
866
-
-
+ 38
+ 4,38 %
Pas de détail sur le bourg, ni sur les villages
- Population des communes de 1806 à 1954
1836
876
-
-
+ 10
+ 1,14 %
Pas de détail sur le bourg, ni sur les villages
- liste nominative du recensement de 1835
1841
932
287
645
+ 56
+ 6,73 %
C'est la 1e année où chaque village est nommément décompté. Toutefois, Le Charial a été mélangé avec Estroupiat.
Ce chiffre de 932 h. n'est pas le même que celui par la Mairie : 930 h.
- liste nominative du recensement de 1841
1846
874
341
622
- 58
- 6,22 %
Le total bourg/villages est de 963 alors que le total donné par la liste de recensement est de 957. L'administration, après vérification, a retenu seulement 874 habitants.
- Population des communes de 1806 à 1954
1851
930
302
630
+ 56
+ 6,02 %
Le total du bourg et des villages est de 932. Il y a eu sans doute erreur dans le décompte lors de l'inscription des chiffres sur la liste car sur la liste du recensement il y a bien "total 930" et c'est ce chiffre que reprend l'administration. - liste nominative du recensement de 1851
1856
874
315
621
+ 56
+ 6,74 %
Si l'administration retient 874 h., le total bourg/villages = 936 et celui de la liste de recensement est de 916 ! - Population des communes de 1806 à 1954
1861
990
337
653
+ 116
+ 11,71 %
C'est l'année où le chiffre de la population est le plus élevé - liste nominative du recensement de 1861
1866
808
271
537
- 182
- 18,38 %
Une baisse très importante. J'aimerais en creuser la cause. - liste nominative du recensement de 1866
1872
872
285
593
+ 64
+ 7,32 %
bourg + hameaux =878 h. alors que la liste nominative indique bien 872 h., chiffre repris par l'administration. - liste nominative du recensement de 1872
1876
773
237
558
- 99
- 11,35 %
Alors que le total bourg+hameau est de 775, l'administration a retenu 773.

- Population des communes de 1806 à 1954
- liste nominative du recensement de 1876

1881
731
239
492
- 42
- 5,43 %
Si la liste nominative indique 663, l'administration rectifie le chiffre à 731. - Population des communes de 1806 à 1954
- liste nominative du recensement de 1881
1886
705
215
490
- 26
- 3,55 %
- - liste nominative du recensement de 1886
1891
650
168
482
- 55
- ,8 %
La liste de recensement indiquait un total de 635. - Population des communes de 1806 à 1954
- liste nominative du recensement de 1891
1896
648
(152)
455
- 02
- 0,3 %
Le total du bourg n'est pas indiqué dans la liste de recensement : j'ai soustrait 455 (hameaux) du total indiqué, soit 607. Mais l'administration, après vérification, n'a pas retenu 607 mais 648. - liste nominative du recensement de 1896
- liste nominative du recensement de 1896
1901
530
173
368
- 118
- 18,21 %
Total bourg+hameau = 541.
Encore une baisse très importante.
- Population des communes de 1806 à 1954
- liste nominative du recensement de 1901
1906
533
218
337
- 3
- 0,56 %
Le total sur la liste de recensement est bien le même que le total bourg + hameaux (555) mais l'administration n'a retenu que 533 - Population des communes de 1806 à 1954
1911
533
181
345
0
0
526 h. en totalisant bourg + hameaux mais la liste de recensement indique bien 533, confirmés par l'administration. - liste nominative du recensement de 1911
1916
26 noms portés sur le monument aux morts, soit 4,87 % de la population de 1911 R. Richard a calculé que ces 26 hommes représentent 10 % de la population masculine de la commune. (Pour l'arr. de Brioude, c'est 7 % des hommes qui ont disparu).
1921
462
170
292
- 71
- 13,32 %
- - liste nominative du recensement de 1921
- R. Richard, op. cité p. 180
1926
439
165
274
- 23
-4,97 %
- - liste nominative du recensement de 1926
1931
442
171
272
+ 03
+ 0,67 %
Bourg+hameaux = 443 alors que la liste de recensement indique bien 442, ce que confirmera l'administration - liste nominative du recensement de 1931
1936
391
160
231
- 51
- 11,53 %
- - liste nominative du recensement de 1936
1941
3 noms sont portés sur le monument aux morts
1946
371
146
225
- 20
- 5,11 %
- - Population des communes de 1806 à 1954
1954
319
136
183
- 52
- 14,01 %
- - Dénombrement de la population 1954
1962
293
-
-
- 26
- 8,15 %

Nouvelle méthode de calcul : selon l'ancienne façon, le chiffre n'aurait été que de 274
"Tous les chiffres antérieurs à 1962 sont sous-estimés puisqu'ils ne prennent en compte que la population présente. Ce qui veut dire que la chute est pire que ce qu'elle apparaît sur les courbes" me faisait remarquer R. Roche

- dossier interne INSEE, commune de St Martin d'Oll.
1968
260
-
-
- 33
-11,26 %
- - évolution démographique en Auvergne 68/75 - 75/82
1975
202
93
109
- 58
- 22,3 %
- - évolution démographique en Auvergne 68/75 - 75/82
1982
174
81
93
- 28
- 13,86 %
La commune passe sous la barre des 200. - Répartition de la population communale
1990
169
-
-
- 05
- 2,8 %
- - Insee
1999
160
          - Insee
2004
154
          - Insee
le prochain recensement vers 2012


étude sur l'évolution des villages et du bourg de la commune

Cette étude, village par village, permet de mieux visualiser leur taille et leur évolution.
Un seul regret : ne pas avoir tous les chiffres systématiquement depuis 1789 jusqu'à aujourd'hui. En effet, ce n'est qu'à partir de 1841 que les habitants sont regroupés par village. Et en 1962, 1968 et 1990, il n'y a eu qu'un comptage global.

Il n'a pas été possible de faire un graphique informatique regroupant tous les villages : en barre, il prenait trop de place, en ligne les chiffres trop semblables parfois rendaient le tableau illisible.

Le bourg et ses hameaux
cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Un graphique de synthèse pour voir l'ensemble de cette répartition puis une comparaison par hameau vont donner un aperçu visuel précis des relevés.


Quant aux graphiques comparatifs, je vous propose de cliquer sur le nom du village dans les tableaux ci-après pour y accéder. A retenir qu'il est normal que chaque graphique s'arrête à 1982 puisque pour 1990 il n'y a eu aucun relevé par village.
Pour chacun, trois niveaux :

losanges ==> les habitants du bourg
rectangles ==> les habitants de Riol
croix ==> les habitants du village concerné

Mozel (le)

Réal (le)
Roche (La)
Rodier (le)

Soulages


étude sur l'évolution des villages avoisinants

Il est intéressant de replacer St Martin d'Ollières dans son environnement en comparant ses chiffres avec ceux de quelques communes avoisinantes.
Une seule constatation : partout, la chute est impressionnante. La baisse semble se stabiliser et Valz a même pu la stopper pour l'instant.

Les chiffres concernant St Martin d'Ollières sont représentés par un losange, ceux de l'autre commune est un rectangle.
Mais avant de cliquer sur chaque commune, je vous propose d'aller voir le récapitulatif de l'ensemble des données de ces villages.

Auzon
(43)




BIBLIOGRAPHIE

 

titre
auteur
édition
lieu consultation / observations
listes nominatives des recensements de la commune de Saint Martin d'Ollières 1836/1936 - - A.D. 63
réf. 6M527
Population légale des communes du Puy-de-Dôme de 1806 à 1954 - INSEE B.M. Ct Fd,
réf. A 11842
Le Puy-de-Dôme au soir de la Révolution
d'après le manuscrit de N. Ordinaire
Abel Poitrineau Institut d'Etudes du Massif Central
Fasc. n° 35 - 1989
(texte établi et annoté par A. Poitrineau)
Dossiers communaux - - INSEE, Observatoire économique de l'Auvergne
Histoire de la démographie Jacques et Michel Dupaquier coll. "pour l'histoire". Ed. Perrin, Paris 1985  
Connaître la population - revue "Textes & documents pour la classe" (T.D.C.) - Centre national de documents pédagogiques (C.N.D.P.) TDCn° 541 - 28 fév. 1990, p. 7 & s. ;
Le village de Riolles, commune de Saint Martin d'Ollières : une chronique, des documents, les terroirs Roger Richard chez l'auteur, 1988 B.M. Ct Fd
Ma commune : Saint Martin d'Ollières
(monographie d'étude - Ecole Normale)
Roger Roche chez l'auteur, 1957 (épuisé) -
Deux siècles de travail en France Olivir Marchand et Claude Thelot coll. Etudes ; INSEE 1991 -
Dénombrement de la population
(concerne les années 1881, 1886, 1891, 1896, 1911, 1921, 1926, 1954)
- Ministère de l'Intérieur B.M. Ct Fd,
réf. 1089-63
Population légale et statistiques communales complémentaires ; évolution démographique de l'Auvergne 1975/1982 et 1968/1975 - - B.M. Ct Fd,
réf. A 75000
Recensement 1946 - - A.D. 63
réf. 60 W 12
Nomenclature des écarts et lieux-dits - INSEE/observatoire économique d'Auvergne, 1977 -
Guide de la Route : France, Belgique, Suisse - Sélection du Reader's Digest 1977 -
Carte topographique au 1:25000, n° 2633 Est, St Germain l'Herm - Institut géographique national, Paris 1983 -


ABREVIATIONS

A.D. 63 Archives départementales du Puy-de-Dôme
B.M. Ct Fd Bibliothèque municipale et interuniversitaire de Clermont-Ferrand (63)
réf. références

NOTES

3
Le chiffre a encore baissé depuis puisqu'en 1999 il est de 11,1 h/km² (retour au texte)
4
Curieusement, le bourg n'est pas habité. Seules l'église (romane), la mairie et l'école y sont (retour au texte)
5
"Histoire de la démographie", Jacques et Michel Dupaquier, coll. "pour l'histoire". Ed. Perrin, Paris 1985, p. 288 (retour au texte)
6
Vauban avait déjà largement développé ces idées dans un projet de planification économique qui n'avait pu être concrétisé en raison de la mise à l'écart du pouvoir de son auteur. (retour au texte)
7
Connaître la population - revue "Textes & documents pour la classe" (T.D.C.) n° 541 - 28 fév. 1990, p. 7 & s. ; Centre national de documents pédagogiques (C.N.D.P.) (retour au texte)
8
Dupâquier, op. cité, p. 293 (retour au texte)
9
"Le village de Riolles, commune de St Martin d'Ollières, une chronique, des documents, les terroirs", R. Richard ; chez l'auteur, 1988. (déposé à la Bibliothèque municipale et interuniversitaire de Clermont-Ferrand) (retour au texte)
Pages 167 à 169, l'auteur met en évidence la sous-évaluation de 1796 pour la commune de St Martin d'Ollières : 466 ha bitants contre 850 en 1790 d'Ollières : 466 habitants contre 850 en 1790.
10
Dupâquier, op. cité (retour au texte)
11
Deux siècles de travail en France, Olivier Marchand et Claude Thelot ; coll. Etudes ; éd. INSEE, 1991 - p. 11 & 12 (retour au texte)
12
L'historique des différents organismes d'Etat regroupant les chiffres des recensements est complexe:
ils dépendent tour à tour

du Ministère de l'Intérieur 1800 - 1812
du Ministre du Commerce 1833 - 1871
du Ministère du Travail 1871 - 1906 & 1934
de la Présidence du Conseil 1930 - 1936
du Ministère de l'Economie nationale 1936 - 1940
du Ministère des Finances jusqu'à nos jours
Dans ce cadre et depuis 1946, l'I.N.S.E.E. (Institut national de la Statistique et des Etudes Economiques) a la charge de réaliser les recensements de la population française, ceci parmi bien d'autres activités statistiques.
(source : Mission, organisation de l'INSEE, éd. INSEE, 1989 - p. 11 & 12
(retour au texte)
13
T.D.C. n° 541, op. cité (retour au texte)
14
Dupâquier, op. cité, p. 294 (retour au texte)
15 "Contrairement à une légende tenace", il n'y eut pas de recensements nationaux durant cette période, signalent J. et M. Dupâquier (retour au texte)
16 Dupâquier, op. cité (retour au texte)
17 T.D.C. n° 541, op. cité (retour au texte)
18 INSEE, op. cité (retour au texte)
19

A partir de 2004 inclus, la population est dénombrée par rotation annuelle sur un cycle de cinq ans. Il s'agit de prendre un échantillon touchant 70 % de la population en 5 ans. Chaque année, 14 % de la population est ainsi concernée, ce qui permet d'extrapoler provisoirement la population totale. Au bout des cinq ans, en 2008, les résultats seront définitifs et se rapporteront au milieu du cycle actuel, soit janvier 2006 (source : l'INED Population et Sociétés, n° 411, avril 2005) (retour au texte)

20

Pour 1785, Roger Roche avait calculé que la population atteignait 700 habitants.
Si l'on fait un rapide calcul en fonction des données fournies par N. Ordinaire
(population de la justice de paix de Jumeaux de 1803 = 7525 moins celle de 1789 = 7314 ; soit un gain de 211 personnes entre 1789 et 1803 pour les 10 communes concernées, et donc grossièrement de 21 personnes par commune), l'on arrive au chiffre de 785 habitants en 1789 (806 h. de 1803 - 21). Ceci est arbitraire, mais permet de dire qu'à la Révolution, le niveau de population est en fait SOUS la BARRE des 800. (retour au texte)

 

2004, source du chiffre = un texte de la Direction départementale de l'Equipement (retour au texte)

 


MAJ mardi 11 mars, 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci de passer par le blog...